Les enjeux

Le plan Réalité Augmentée (RA) est un des 34 plans de la Nouvelle France Industrielle (porteur Vincent Marcatté, Images & Réseaux et Orange).

Laval Virtual 2015 Audio : Keynote introduction – Vincent Marcatté from augmented reality on Vimeo.

La Réalité Augmentée se réfère à une situation où la perception du monde réel est complétée par l’ajout d’éléments virtuels synchronisés. La Réalité Augmentée est très diffusante pour de nombreux usages dans de multiples secteurs de l’économie et 5 segments de marché pertinents en termes de maturité et d’opportunités ont été identifiés par l’équipe projet : l’usine du futur, les industries créatives et culturelles ainsi que les industries du loisir, le commerce du futur, l’urbanisme/l’habitat et la conduite augmentée. S’ajoutent à ces segments, la santé, qui bien que plus prospectif, a fait l’objet de propositions de projets industriels. Pour citer un premier exemple d’utilisation, l’apport de la Réalité Augmentée pour l’assistance à l’opérateur dans l’usine a été identifié, tant dans ce plan que dans le plan « Usine du Futur », comme un axe majeur d’amélioration de la compétitivité.

Un des enjeux pour doper le marché est de passer de projets d’expérimentations isolés à des produits de grande diffusion, en favorisant la réutilisabilité, l’interopérabilité, et en profitant des possibilités offertes par les segments de marché « utilisateurs » en forte croissance, notamment la mobilité.

  • Marché direct de 8 Md€ en 2017 et de 28 Md€ en 2020 avec un marché des usages de 95 Md€ en 2020.

La maturité des technologies est au rendez-vous pour un grand nombre d’usages mais des verrous demeurent encore pour d’autres (précision et robustesse du recalage en fonction de l’environnement et en mobilité, contextualisation de l’information, systèmes optiques, interaction temps réel, …).

Il existe par ailleurs une réelle opportunité et des positions à prendre sur la scène internationale pour les entreprises françaises, à l’heure où le marché potentiel direct est avéré (5 milliards de dollars à fin 2015) auquel s’ajoute un marché des usages estimé à 70 milliards de dollars.

Le marché est en émergence (0,1% des utilisateurs potentiels en 2011 portés à 1% à l’horizon 2015-2017) et bien que les premiers déploiements montrent des gains de productivité ou une conquête facilitée de nouveaux clients, les indicateurs de retour sur investissement sont à formaliser.

  • Sur les mobiles, marché de 5.2Md€ pour les applications en 2017 avec 200M d’utilisateurs, 2.5 milliards d’applications installées

Les perspectives offertes par les marchés sont très attractives, la volonté des grands industriels bien réelle (Airbus, Dassault Aviation, Dassault Systèmes, DCNS, Orange, STX, …), l’émergence ou le développement de champions technologiques à portée de main (Artefacto, Diotasoft, Laster Technologies, Optinvent, Total Immersion, Voxygen, Immersion…). Il convient donc d’accompagner ces projets industriels, de faciliter la mutualisation des outils et l’émergence de plateformes qui fédèrent les acteurs français y compris à l’international, de mettre en scène les projets pour convaincre d’autres acteurs de s’y lancer, de faire savoir, de structurer les écosystèmes dans la durée, et enfin d’aider à l’émergence de champions.

 

  • 4 projets industriels à déploiement rapide 65 entreprises et organismes publics ont participé au think tank « Réalité Augmentée »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *