Réalité Augmentée et Culture pour la restauration d’œuvre d’arts

Action Application contextualisation la restauration d’un tableau de Gustave Courbet au Musée d’Orsay
Type Démonstrateur utilisant la réalité augmentée, sur terminaux légers
Pilote Orange et le Musée d’Orsay
Acteurs privés concernés

 

Société(s) à identifier pour développer l’application et Intégrer l’ensemble

Calendrier de mise en œuvre Démarrage du projet : T2 2014

  • Phase 1 – Spécifications : T2-T3 2014
  • Phase 2 – Conception et développement de l’application T3- T4 2014
  • Phase 3 – Intégration et test, tests utilisateurs in situ T4 2014

Mise en œuvre : novembre 2014

Effort 16 hommes. mois

Depuis plusieurs années, Orange travaille en étroite collaboration avec les plus grands acteurs du secteur culturel sur des services innovants visant à enrichir l’expérience des visiteurs. Plusieurs expérimentations ont été menées avec les technologies de réalité augmentée notamment au musée des Beaux-Arts de Rennes en 2008 (projet soutenu par l’ANR).

Il s’agit aujourd’hui de promouvoir la RA et l’expertise industrielle française en mettant en scène un dispositif à forte visibilité au sein d’un musée d’envergure internationale.

Le Musée d’Orsay et Orange souhaitent événementialiser la restauration d’un tableau majeur du patrimoine « l’atelier du peintre » de Gustave Courbet[1] qui va faire l’objet d’un appel à financement participatif. A l’aide de technologies de RA, l’objectif est d’accompagner le public, situé derrière une vitre, pour découvrir l’œuvre et son histoire : aide à l’interprétation du tableau, révélation de détails cachés par radiographie, utilisation d’avatars pour le jeune public, …

Les technologies logicielles envisagées sont de type vision avec recalage sur des points naturels, enrichissement via images 2D, 3D, sons, vidéos, … L’œuvre se prête particulièrement à la scénarisation et à la création de contenus, condition de succès pour apporter une réelle valeur d’usage au visiteur.

A travers cette vitrine culturelle, l’ambition est de mettre en avant les technologies de RA et de les faire rentrer dans le quotidien des utilisateurs, mais aussi de construire des briques pouvant être réutilisées par la suite dans le cadre d’autres projets touristiques. Le musée d’Orsay a accueilli en 2013 3,5 millions de visiteurs.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *